Tai Chi Chuan

Les origines du Taï Chi Chuan

Selon la légende, le Taï Chi Chuan aurait été créé par un moine taoïste nommé Chang San Feng.
Cet ermite du célèbre Mont Wudang dans le Nord de la Chine aurait eu l'occasion un jour d'assister au combat entre un oiseau et un serpent.

changsanfengetserpent

Fasciné par la souplesse avec laquelle ce dernier esquivait les attaques vives, directes et puissantes de l'oiseau, il comprit que les mouvements circulaires, lents et ininterrompus l'emportent sur la dureté et la force.
En appliquant ces principes aux arts martiaux, il aurait créé la première forme du Tai Chi Chuan.

Le style Yang

Parmi les principales écoles de Taï Chi Chuan (Yang, Chen, Sun, Wu), le style Yang est de loin le plus répandu.
Il est d'une grande authenticité quant à son origine et à sa transmission familiale depuis le fondateur Yang Lu Chuan (1799-1872), son petit-fils Yang Cheng Fu (1883-1936), jusqu'à Yang Sau Chung (1910-1985).

Cet art martial interne se caractérise par diverses techniques gestuelles et énergétiques qui reposent sur les deux principes de base de l'univers selon la pensée chinoise : le Yin et le Yang.

La forme longue du style Yang

La partie la plus connue de ce style est la forme, souvent appelée "la forme longue" ou "le grand enchaînement".
Elle est à la base de toute pratique et comporte 108 positions dont l'enchaînement est exécuté lentement dans un flux ininterrompu.
Divisée en trois parties (terre, homme et ciel), elle se pratique seule ou en groupe comme une forme de "méditation en mouvement".
C'est le travail de base accessible à la plupart des pratiquants, quel que soit l'age ou le sexe.

Dans notre enseignement et notre style

Au côté de l'apprentissage de la forme, sont aussi enseignés les Qi Gong de la famille Yang, les 24 mouvements de gymnastique taoïste, les "softening exercises" de Yang Ma Lee, ainsi que des exercices avec partenaire comme le Tui Shou ("poussée des mains"), les Da Loï ("petit et grand enroulement"), le San Shou ("dispersion des mains"), les applications martiales ....

Les connaissances sont aussi approfondies par l'apprentissage de la forme rapide (ou longue boxe) et les enchaînements avec armes, comme le sabre, l'épée, ou le bâton.

Les bienfaits du Taï Chi Chuan

Le travail structurel du corps et de la coordination des mouvements est essentiel pour la libre circulation de l'énergie vitale. Il se fait progressivement tout en se basant sur le rythme naturel de la respiration.

C'est ainsi que l'on réalisera la notion de placement / structuration / relâchement, afin de parvenir à l'enracinement et au centrage du corps.

La fluidité et la continuité des gestes ont un effet calmant sur l'esprit et tendent à équilibrer les différentes fonctions nerveuses, circulatoires et respiratoires.

Par la prise de conscience progressive de chaque partie du corps, la pratique régulière du Taichi Chuan harmonise l'ensemble du schéma corporel et apporte souplesse, concentration et détente globale.

Les cours de Taï Chi Chuan

Notre association vous propose l'apprentissage du Taï Chi Chuan de style Yang dans sa forme traditionnelle, au plus proche de son origine, transmis par M. Bruno ROGISSART qui poursuit aujourd'hui son cheminement dans la lignée de YANG MA LEE (Hong Kong), fille de maître YANG SAU CHUNG.